2 Comments

  1. Kévin Drure
    2 novembre 2018 @ 10 h 25 min

    Merci pour le partage, mais y a une petite coquille dans l’article, la technique expliquée est plus gourmande que le raycast. L’intérêt réside dans le fait qu’avec ça on peut détecter n’importe quelle partie visible du perso mais aussi gérer des occlusions visuelles sans collision (fumigène).

    Reply

  2. Hubert Grossin
    2 novembre 2018 @ 10 h 27 min

    Je n’avais pas compris ça, je change ça tout de suite 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *